Sandrine

J’ai 48 ans, je suis originaire de la région parisienne(78), mariée depuis 1990 avec Christophe, heureuse d’avoir élevé mes trois enfants (Kevin, Alison et Kylian) à la campagne, et ravi d’être une jeune grand-mère du petit Kyle de 2 ans.

Je suis diplômée d’un B.E.P. de dessinatrice en génie civil avec 5 ans en bureau d’études et passionné de peinture à l’huile dans mes temps libres. J’ai revu mon objectif professionnel plus adapté au milieu rural après l’installation en campagne.

Ma priorité, l’éducation et ma présence auprès de mes enfants, nous avons choisi de travailler en couple avec l’expérience très enrichissante d’un camion de pizza, puis l’ouverture d’un dépôt vente de moto  à notre domicile. Une autre passion, la moto.

La passion des enfants m’a conduit au métier d’assistante maternelle, pour vérifier la compatibilité avec mes enfants d’accueil au domicile. Après deux ans d’expérience, j’ai demandé mon agrément d’assistante familiale en 2011. J’ai débuté avec un service spécialisé dans les accueils de jeunes entre 14 et 18 ans déscolarisés en grande difficulté, formation du service très enrichissant et très bien encadrer (un éducateur pour 5 enfants). En 2013, j’ai cumulé deux employeurs dont un, des services de « Paris », dans l’objectif de progresser avec des accueils différents, plus de partenaires, un fonctionnement et un budget totalement différent.

Suite à ses deux expériences, j’ai revu mon objectif personnel, en centralisant mon énergie pour des accueils de courte durée plus axés sur le loisir, en milieu familial.

En concertation familiale, nous nous sommes regroupés pour créer l’association  « Les Mômes 72 ». Une nouvelle aventure, ou cette fois tous les membres de la famille sont actifs et encore plus impliqués, car être les enfants ou le conjoint d’une assistante familiale est difficile, ils font partie du quotidien de ces accueils parfois perturbants, mais ils ne sont absolument pas reconnus, ni considérer.

Je suis la présidente de l’association. Cette association donne l’ouverture d’un vrai accueil familial, à ces jeunes de différents services de sortir du système et de souffler en séjour vacance ou pour un week-end.

Je n’ai pas renouvelé mon agrément d’assistante familiale, qui ne rentre plus dans mon objectif.

A ce jour, je souhaite dépenser mon énergie dans un encadrement exclusivement familial, aider les enfants à revenir aux vraies valeurs, retour à la nature et au respect de l’environnement, ne pas les plonger dans la consommation à outrance, mais revenir à la simplicité et au plaisir de communiquer, de se rencontrer, de trouver leur centre d’intérêt, d’échanger nos passions.

Mon objectif, m’adapter au mieux et offrir aux enfants qui ne rentrent pas dans un cadre de colonie de vacances de pouvoir eux aussi profiter des saisons et des activités spécifiques.

Christophe

J’ai 49 ans, je suis également originaire de la région parisienne(78).

Je suis diplômé d’un C.A.P. cycle et motocycle.

J’ai exercé en région parisienne pour de grandes concessions moto.

En 1998, après notre installation dans l’Orne, je me suis adapté au secteur rural, j’ai été agent d’entretien chez un grand éleveur de chevaux puis responsable d’exploitation dans l’industrie.

Notre installation en milieu rural nous a conduits au retour de nos vraies valeurs.

Prendre le temps de refaire du sport, pour moi cela a d’abord été le football, puis le tennis de table.

Prendre le temps de bricoler, de faire de la musique (batterie).

Être satisfait de sa vie, pratiquer un métier qui nous ressemble qui nous correspond et avoir envie de la faire partager.

L’aventure de pizzaiolo a été révélatrice, le travail en couple nous correspond tout a fait, complémentaire à notre vie de famille.

L’expérience s’est poursuivie avec notre passion commune de la moto, avec l’ouverture d’un dépôt-vente, mais la conjoncture financière nous a rattrapés.

Le métier d’« assistante familiale » dans lequel Sandrine s’est investie à fond, m’a permis de comprendre que d’aider était également ma conviction, mais différemment dans un domaine qui m’était inconnu et qui m’attirait. Alors retour à l’école pour un an de formation en «  analyste-programmeur ».

Une fois diplômé, je me suis inscrit comme auto-entrepreneur, je crée des sites internet essentiellement pour des associations caritatives, et je suis formateur pour adulte en reconversion professionnelle.

Je travaille essentiellement à mon domicile et je gère mon planning de formation en dehors des vacances scolaires pour m’investir sur ces périodes dans l’accueil du gite avec Sandrine. Je suis le trésorier de l’association, un domaine analytique qui me correspond.

Une expérience très enrichissante, qui nous permet de respecté nos valeurs, le partage, la simplicité, l’humanité.